PDF

National Report

  published:01 Mar 2018

deuxième rapport national sur la Diversité Biologique

  • Niger
  • 2nd National Report (1997-2001)
Pays enclavé dont le point le plus proche de la mer se trouve à 600 Km, le Niger couvre une superficie de 1.267.000 Km2 et s'inscrit entre les longitudes 0° 16' et 16° Est, et les latitudes 11°1' et 23°17' Nord. Les limites septentrionales du pays confinent donc au tropique nord. Les 3/4 du pays sont désertiques, comportant le désert du Ténéré qui compte parmi les déserts les plus redoutables. Le Niger partage plus de 5.000 Km de frontières communes avec l'Algérie et la Libye au nord, le Mali et le Burkina-Faso à l'ouest et au Sud-Ouest, le Bénin et le Nigéria au Sud, le Tchad à l'Est. La population du Niger est composée de huit groupes sociolinguistiques principaux qui se caractérisent par rapport surtout à leur identité socioculturelle et se subdivisent en plusieurs sous-groupes. Ils sont à plus de 85% ruraux et sont surtout agriculteurs ou éleveurs mais peuvent exercer en plus, d'autres activités secondaires comme par exemple l'artisanat ou le commerce. Ils vivent par conséquent surtout des ressources du milieu et sont organisés en communautés dont les rapports avec ce milieu sont fortement marqués par les faits culturels. A ce sujet, ce qu' il faut noter, c'est que la plupart des communautés considèrent les ressources naturelles comme gratuites et se soucient rarement, des conditions de leur renouvellement. En plus, le taux d'accroissement naturel est l'un des plus élevés au monde. De 2,5% en 1960, il a été estimé à 2,77% en 1977 et à 3,32% en 1988. De ce fait, le temps de dédoublement de la population est passé de 25 ans dans les années 60, à 19 ans en 1988. Si les tendances actuelles se maintiennent, les projections de la Direction de la population situent le nombre de nigériens à 10 millions en l'an 2000, 13 millions en 2010 et 16,3 millions en l'an 2025. C'est dire que les besoins et par conséquent la pression sur les ressources naturelles iront en s'accentuant. A l'intérieur des régions, la répartition de la population est inégale et très variable. Dans les régions de forte densité, la pression sur les ressources naturelles est telle que les réserves de terres ont été largement entamées sinon entièrement consommées. L'importance des besoins en terres, du fait de la pression démographique, induit des mouvements migratoires en direction des terres marginales.
  • National / Federal
Status
  • Final
Time period
2018-03-31
2020-02-29
Relevant documents and information
Additional Information