PDF

National Report

  published:28 Feb 2018

5ème rapport national sur la Diversité Biologique

  • Niger
L’importance de la biodiversité au Niger se traduit par l’effectif de la population qu’elle mobilise, estimée à 14 388 423 (84% environ) et par la diversité des produits et des services qu’elle fournit à l’homme. Aussi, de part sa situation géographique, la diversité biologique a une emprise certaine au plan économique et social. Cependant, malgré cette importance, la diversité biologique, subit des menaces très graves qui sont essentiellement d’ordre anthropique et naturel. Ces menaces occasionnent progressivement des pertes dont les conséquences sur le bien être humain seront lourdes, si l’on n’y prend garde. En effet, à la lumière des diagnostics réalisés, il apparait clairement que les menaces, la dégradation et la perte de la diversité biologique persistent encore et parmi ces causes on retient précisément la problématique de gestion et celle liée aux changements climatiques.C’est pourquoi, le Niger déploie des efforts considérables pour la sauvegarde de la biodiversité (à titre d’exemple, 14,29% du territoire sont classés en Aires Protégées) et son utilisation durable à travers l’adoption d’outils politiques, juridiques et techniques de gestion dont la stratégie sur la Diversité Biologique (DB) et son plan d’actions. Après plusieurs années de mise en œuvre, force est de reconnaître qu’en dépit des efforts fournis dans les domaines de l’exploitation durable des ressources forestières notamment, de l’intégration de la DB dans la politique et les stratégies, de la connaissance des écosystèmes,de la valorisation des connaissances traditionnelles, les objectifs assignés à cette stratégie sont loin d’être atteints.Le Gouvernement s’est alors engagé dans la révision de la SNPA/DB conformément à la décision X/10 de la Dixième Conférence des Parties (CdP 10), à l’article 26 de la Convention et à la volonté de l’Etat de désormais prendre en compte l’ensemble des forces et faiblesses majeures enregistrées au cours de la mise en œuvre.C’est dans ce contexte que le Niger, a entrepris l’élaboration de son cinquième rapport national qui relate les efforts déployés pour la mise en œuvre de la convention. Ce rapport a été rédigé en suivant les lignes directrices pour la préparation du 5ème Rapport national. Comme indiqué dans les lignes directrices, le rapport est structuré en quatre chapitres principaux :
Time period
2018-02-28
2020-04-30
Additional Information